Journal d'une princesse t.1: La grande nouvelle / Meg Cabot


Titre français: Journal d'une princesse: La grande nouvelle
Titre original: Princess diaries
Auteurs(es): Meg Cabot
Parution: 2001
Éditions: Le livre de Poche jeunesse
Nombre de pages: 280

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Une adolescente new-yorkaise, Mia, vit avec sa mère dans un loft à Manhattan. Elle apprend que son père, qu'elle ne voit que deux fois par an, est en réalité le prince d'une petite principauté au bord de la Méditerranée, en Europe. Mia doit, à son grand déplaisir, abandonner ses jeans, rangers et amis. Peut-elle encore avoir une adolescence normale avec un destin comme le sien ?

Mon avis

Je viens de terminer ce premier tome et que dire...c'est très bien! J'ai trouvé le début un peu long avant de pouvoir arriver vraiment dans l'action...ce n'est pas trop grave puisque la suite a rapidement prit de l'ampleur. MAIS! J'ai trouvé l'attitude de Mia un peu bizarre lorsqu'elle aprend qu'elle est princesse. On dirait que la fin du monde est arrivé....euh...mais qui ne désirerait pas être princesse? Je vous met au défi de vous dévoiler. ah!

C'est un livre qui est prévisible à mille à l'heure, mais ça reste tout de même une bonne lecture. Assez pour que j'ai envie de lire la suite de cette série. Ce que j'ai adoré, c'est l'humour.Ça m'a beaucoup aidé à passer au travers de ce début un peu long. C'est sans parler de la plume de l'auteure. J'aime Meg Cabot d'amour! Elle a un style bien à elle et j'ahdère particulierement.

Étrangement, j'ai adoré la grand-mère de Mia. Malgré son côté arrogant et ses yeux tatoués, j'ai éprouvé un peu d'affection pour elle. En fait, j'ai bien aimé la plupart des personnages du livre. Ils sont sympathiques et attachants.

BREF,  je tiens à remercier ce Challenge pour m'avoir fait découvrir un livre tout gentillet qui prenait la poussière dans ma bibliothèque depuis quelque temps. Que dire de la belle page couverture toute rose et "girly"? Perso, je dis oui à 120%. Si vous cherchez une petite série pour vous détendre ou pour vous laissez transporter dans un univers de conte de fée, je vous suggère de le lire. Vous allez apprécié :)!


Trailer du film
5/20

Ne me repousse pas! t.1 / Kana Nanajima


Titre fr: Ne me repousse pas! t.1
Titre VO: Iya da Nante Iwasenai
Mangaka: Kana Nanajima
Parution fr: 2013
Parution VO: 2011 
Éditions fr: Soleil
Nombre de pages: 192

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:

Résumé
Anzu est une lycéenne de 17 ans qui travaille à mi-temps dans un café. Par hasard, elle retrouve Rei, un ami d'enfance plus jeune de deux ans. Rei en profite pour déclarer sa flamme à la jeune fille, qui a néanmoins du mal à accepter leur différence d'âge. A cet obstacle s'ajoute le fait que les deux jeunes gens sont très courtisés par d'autres.

Mon avis

J'ai trouvé ce manga sympathique. Je vais être franche avec vous, ce n'est pas LE manga qui fait tout péter, mais ça va. On passe un bon petit 30 minutes de lecture (bah oui hein, lire un manga est beaucoup moins long qu'un simple roman)!

Comme c'est inscrit dans le résumé ci-dessus, c'est l'histoire de la jeune Anzu qui est méga timide avec les garçons et qui a un mal fou à les aborder, mais la belle veut un petit-ami! Alors qu'elle est à son boulot d'étudiant au bord de la mer, Anzu fait la connaissance du nouvel employé qui a été embauché...qui est nul autre que Rei, son ami d'enfance plus jeune de 2 ans. Grâce à Rei, la jeune fille va apprendre à maitriser son angoisse envers les garçons et va même jusqu'à se découvrir des sentiments pour son ami. Entre temps, Anzu fait la rencontre de Baba, un collègien de son école qui n'est pas indifférent à sa beauté. La relation entre Rei et Anzu connait quelques embûches dû à leur écart d'âge (bah..2 ans..franchement..ce n'est pas la mer à boire non plus. Ces Japonais..ah! *je sors*.). On se demande tous si au fil des tomes, ce petit couple tout mignon va arriver à surmonter cet obstacle et à faire en sorte de bâtir une relation solide.

Si j'aurais eu genre 16-17 ans (note: j'étais fan de shôjos) et que j'aurais lu ce manga, j'aurais vraiment craqué pour cette histoire. Je me demande si c'est le fait qu'aujourd'hui je vais sur mes 26 ans, mais en le lisant, j'ai esquissé un faible sourire de temps en temps et quand j'ai eu terminé, ça m'a laissé complètement indifférente. Si j'aurais eu de nouveau 16 ans, je me serais précipiter en librairie pour me procurer le deuxième tome immédiatement en courrant, la salive sur le coin de la bouche et les yeux exhorbités (...j'exagère...un peu), mais là, maintenant, je me suis commandé le volume 2 afin de savoir si je veux vraiment continuer cette série ou pas.

C'est mignon comme histoire, mais j'ai trouvé la romance un peu trop facile et le personnage principale un peu niaise. Sinon au niveau des dessins, comme d'habitude, les illustrations sont superbes. La mangaka a un très gros talent en dessin. Bref, le visuel est parfait. Je n'ai rien à dire sur cela. Sauf...peut-être juste la page couverture qui me trouble un tantinnet. C'est vrai quoi, vite fait, on pourrait croire qu'Anzu va se retrouver en plein "sandwitch" de jeunes étudiants...et avec un titre à la sauce littérature érotique qui ne cesse de sortir....enfin bon.

 BREF, un manga qui, jusqu'à maintenant, ne m'a pas trop épaté, mais qui pique juste assez ma curiosité pour que je puisse lire le tome 2. Libre à vous de vous le procurer ou pas. Je peux seulement vous dire qu'il existe plusieurs très bons (meilleurs!) mangas en librairie et que celui-ci peut très bien attendre dans votre liste de priorités. 

Bonne lecture!
xxx

La voleuse de livres / Marcus Zusak


Titre français: La voleuse de livres
Titre original: The book thief (2005)
Auteurs(es): Marcus Zusak
Parution: 2007
Éditions: Pocket Jeunesse
Nombre de pages: 564
Format poche: Disponible

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements? À moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Mon avis

J'avais vraiment hâte de pouvoir enfin lire ce roman qui a connu (et qui connaît toujours!) un énorme succès. En lisant la quatrième de couverture il y a 1 an environ, ça ne me plaisait pas tant que ça. Je ne suis pas friande de livres qui parlent d'histoires, de guerres...disons que ce n'est pas ma tasse de thé. Mais comme je suis heureuse de l'avoir reçu et de mettre aperçu que je m'étais fait une idée trop rapidement!!! Ce livre est un vrai bijou.

Tout de suite en commençant ma lecture, j'ai aimé d'amour la petite Liesel Meminger. Cette enfant, qui a été très peu gâtée par la vie, a une forte personnalité qui est impossible de ne pas admirer. Comme c'est écrit dans le volume, Liesel est une gentille enfant. Elle est obsèdée par les livres et adore en voler quelques'uns pour son amour du papier et de la lecture. Elle est très intelligente et a ce petit quelque chose d'innocent comme chez la plupart des enfants. Un autre personnage que j'ai adoré, c'est son papa adoptif, Hans Hubberman. Contrairement à sa femme, Rosa, Hans est d'une tendresse sans limite envers sa fille. Ce personnage a de nombreux secrets cachés qui ont piqué ma curiosité tout au long de ma lecture.

Le style d'écriture de Marcus Zusak est sublime. Ses mots et ses phrases se lisent tous seuls. Sa façon d'écrire est une pure merveille. C'est ce qu'on appelle un auteur de talent. D'avoir choisit la Mort pour raconter l'histoire est un point que j'ai trouvé très original et hors du commun.

En plus d'être une histoire touchante et "addictive", ce roman m'a été très instructif. J'ai appris énormément de choses sur l'Allemagne des années 1930. Le récit m'a paru très réaliste, comme si les évènements fictifs s'étaient vraiment passés. Perso, ne pas savoir que c'est de la fiction, on aurait presque pu y croire  très sérieusement.

BREF. c'est un livre que je recommande à tout le monde. N'ayez pas peur si l'épaisseur du roman vous décourage d'avance, croyez-moi! On embarque tellement dès les premiers chapitres que vous allez vous apercevoir que vous êtes déjà à la fin. J'ai adoré suivre la petite Liesel et ses acolytes dans cette histoire remplie de suspences et de surprises! À lire absolument :)

(Note: Avez-vous vu le film? Vous avez aimé?)

Trailer du livre


Trailer du film

J'aimerais remercier le groupe Interforum Canada pour cette belle découverte :)