L'âme à vif / Corinne de Vailly

Auteur(e): Corinne de Vailly
Parution: 2014
Éditions: De Mortagne
Collection: Tabou
Nombre de pages: 240
Autre(s) format(s): ePub

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
La lame de l’exacto va et vient. Clic, clic ! De plus en plus vite. Je l’approche du bout de l’un de mes doigts. Des frissons me parcourent. J’anticipe la douleur de la coupure et, en même temps, elle semble tellement… libératrice ! Juste un petit trait, tout doucement, pour voir…
Je n’appuie pas trop fort, je ne veux pas mourir ! Je veux seulement contrôler ma souffrance intérieure. Comment ? Je l’enterre sous une autre souffrance : physique, celle-là. Quel sentiment de puissance ! Mais… vais-je pouvoir arrêter ?
À la suite de l’accident de son frère, dont elle se sent responsable, Angélique est submergée par le mal-être qu’elle ressentait depuis des années et que la tragédie a accentué. Elle s’isole graduellement avec sa douleur, et sa lame devient une bouée de sauvetage. Mais, inconsciemment, Angélique espère-t-elle que quelqu’un découvre ce qu’elle se fait et la sauve… d’elle-même ?
Le nombre d’adolescents en détresse qui commettent un acte d’automutilation est en constante augmentation. Ce comportement serait adopté autant par les filles que les garçons, et la plupart auraient recours à cette solution pour évacuer un surplus d’émotions qu’ils se sentent incapables de gérer. Le soulagement est immédiat, mais temporaire, et c’est pourquoi il peut être très difficile de soigner ce trouble.

Mon avis

Wow, un autre livre de la collection Tabou rempli d'émotions! Je ne m'attendais pas à autre chose qu'un roman poignant et difficile. Difficile dans le sens que ce n'est pas un sujet facile à lire. L'automutilation est un problème qui est ultra complexe. C'est en lisant ce roman que j'ai finalement me mettre à la place d'une jeune adolescente de 14 ans et j'ai pu enfin comprendre comment on en vient à se blesser soi-même, qu'est-ce qui pousse les gens à s'auto-détruire de la sorte.

Angélique est une jeune fille qui a la vie devant elle. Elle a une meilleure amie qu'elle adore, un grand frère, Théo, qu'elle affectionne tendrement, mais c'est lorsqu'il arrive un terrible accident à ce dernier, qu'Angélique ressent le besoin d'évacuer sa souffrance psychologique pour faire place à la douleur physique, un besoin d'évacuation. C'est alors que plusieurs autres problèmes (dont familliaux), certain venant du passé, font surface et c'est à ce moment qu'elle tombe dans le cercle vicieux de l'automutilation. Commence donc le combat pour en venir à bout de se protéger d'elle-même.

C'est vraiment une chose terrible. L'histoire d'Angélique m'a beaucoup touchée. Il faut vraiment souffrir pour en venir à se torturer de la sorte. Plusieurs personnes ne savent pas comment gérer un surplus d'émotions beaucoup trop intense. C'est une des raisons qui pousse les jeunes et moin jeunes à passer à l'acte. Heureusement qu'il y est toujours une solution pour s'en sortir. Le chemin vers la guérison est plutôt longue pour l'adolescente, mais c'est beaucoup de travail sur soi-même et beaucoup de maîtrise. Je lève mon chapeau à tous ceux et celles qui s'y sont arrivé. :)

BREF, c'est un autre tome de la collection que je suis contente d'avoir lu. J'en apprend davantage sur des problèmes dits "tabou" que je ne connaissais pas tant que ça au final. Si je n'ai pas donné un 4/5, c'est seulement car la fin m'a laissé un peur sur...ma faim. J'aurais préféré une conclusion plus développer sur la voie vers la guérison du personnage principal. Quelles sont les étapes vers une guérison concluante? La fin m'a paru un peu flou, mais sinon, c'est un livre que je recommande fortement de lire!

J'aimerais remercier les Éditons de Mortagne pour cette belle découverte :)

Le jeu des ombres / Louise Erdrich


Titre français: Le jeu des ombres
Titre original: Shadow Tag
Auteurs(es): Louise Erdrich
Parution: 2014
Éditions: Le livre de Poche
Nombre de pages: 264

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:

Résumé
Irene America, qui termine une thèse sur l'oeuvre de l'artiste G. Catlin, découvre que Gil, son mari, peintre, lit son journal intime. Elle entame alors un nouveau journal qu'elle cache cette fois et poursuit l'ancien, à travers lequel elle règle ses comptes avec son mari, à son insu.

Mon avis

Ok...je me demande si je suis vraiment passé à côté de quelque chose ou bien j'ai des goûts assez pointilleux en matière de littérature. Je vous dis ça car je n'ai lu que des critiques élogieuses à l'égard de ce court roman et puis moi lorsque je l'ai lu...je me suis ennuyée. Rien n'est venu me chercher. Peut-être est-ce que les romans psychologiques ne sont pas faits pour moi?

Je crois que cette lecture m'a laissée un goût amer à cause des personnages que je n'ai pas du tout aimés. La femme m'a agacé du début à la fin et de même pour le mari. Pour moi, pour aimer un livre, je dois au moins avoir de l'affection pour un (ou des) personnage(s), mais là...Aussi, le déroulement de l'histoire, de pages en pages, a été d'une longueur interminable. Peut-être que je devrais m'en tenir qu'aux romans bourrés d'actions et de dialogues qui n'en finissent plus. Pourtant, la quatrième de couverture m'a charmée...comment ne pas l'être? Tout est mystère et suspense!

Avez-vous déjà eu ce sentiment lorsque vous lisez et que vous avez été déçu, mais que vous voulez VRAIMENT aimer CE livre? Vous cherchez dans tous les petits coins afin d'en tirer quelque chose de positif. C'est un peu ce que j'ai fais...sauf que seulement l'idée de base m'a semblé intéressante. :/

BREF, vous l'aurez compris (j'espère lol) que ce roman n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Si vous aimez les romans tranquilles avec de longues descriptions sur les états d'âmes des personnages, vous allez être choyés, je vous l'dis! Sans être un livre exécrable, je pense surtout que ce genre littéraire n'est pas ma tasse de thé. Peut-être serait-il mieux pour moi de m'en tenir à mes romans de filles et mes romans jeunesses? Hmm...

J'aimerais remercier les éditions Le Livre de Poche pour ce partenariat :)

Plum, un amour de chat T.1 / Hoshino Natsumi


Titre fr: Plum, un amour de chat
Titre VO: Kijitora neko no Koume-sa
Mangaka(s): Hoshino Natsumi
Parution fr: 2014
Parution VO: 2008
Édition fr: Soleil Manga
Nombre de pages: 224
Nombre de tomes: 1 (en cours) 
Série complète en 8 tomes

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Plum est une petite chatte qui vit heureuse dans sa famille. Un jour, elle voit tomber du ciel une petite boule de poils noire ! Il s'agit d'un chaton seul et affamé qu'elle prend en affection et ramène à la maison. Ses maîtres décident immédiatement de l'adopter et de l'appeler Flocon en raison de ses deux petites taches blanches sur la tête. Mais Plum va vite commencer à croire que cette idée n'était pas la meilleure. Car qui va accaparer l'affection de ses maîtres ? Qui va taper dans les croquettes ? Et qui va lui piquer les meilleures places de la maison ? C'est Flocon ! Plum parviendra-t-elle à cohabiter avec son nouveau compagnon ? Découvrez-le dans cette adorable histoire de chats où situations cocasses et attendrissantes s'enchaînent !
Mon avis

Bah oui! Des chats, encore! Étant une accro des félins, je ne pouvais pas passer à côter de ce nouveau manga! J'ai trouvé cette lecture un peu dans la même lignée que la série "Chi, une vie de chat". C'est l'histoire de Plum, une petite chatte rondelette qui vit dans une famille plus qu'aimante. Un jour, elle fait la découverte d'un petit chat noir abandonné et mal en point. Taku et sa maman vont évidemment récupérer le chaton et en faire un nouveau membre de la famille. À partir de là, nous suivons Plum et Flocon dans de petites aventures cocasses, toujours accompagnées de leurs maîtres.

J'ai bien aimé cette lecture. C'est tranquille et aucune prise de tête. En plus, les dessins sont très beaux! C'est un bon manga à lire pour se détendre. Je vous suggère fortement de le lire si, comme moi, vous adorez les chats. Je suis certaine que vous allez reconnaître un peu votre compagnon poilu parmi ces 224 pages! J'ai été même surprise d'avoir appris quelques informations à leur propos. Et finalement, j'ai apprécié le fait que la mangaka parle de ces propres chats, ceux qui l'ont inspiré à commencer cette série. Bref, c'est un manga trop mignon, j'aime!

(Bah non, pas de paragraphe qui résume ma chronique. Tout est dit clairement! ^^)

Trailer du livre