Je t'ai rêvé / Francesca Zappia

Titre français: Je t'ai rêvé
Titre original: Made you up
Auteur(e): Francesca Zappia
Parution: 2015
Éditions: Robert Laffont
Collection: R
Nombre de pages: 442

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?
Mon avis

Même si j'ai eu un peu de mal à embarquer dans l'histoire au début, ce livre est une révélation. J'ai déjà lu un autre livre en référence sur la schizophrénie mais celui-ci m'a mis dans toute mes états. 

Alex raconte son quotidien avec la maladie et je ne peux être que touché par son récit. C'est un personnage très fort qui a beaucoup de volonté pour se battre contre sa schizophrénie. Si elle croyait qu'elle ne pourra jamais connaître le bonheur du premier petit-ami ni d'avoir de bons amis, c'est avec surprise que ces péripéties rencontreront vivement son chemin. Miles est celui que j'ai le plus aimé je pense. Il est le genre de personnage que j'affectionne d'amour: une brute au cœur tendre. Son histoire est aussi intéressante que celle d'Alex mais avec une touche un peu plus dramatique selon moi. Sa vie est loin d'être facile mais ensemble, ils réussiront à se construire une vie plus facile qui leur feront oublier la douleur.

Après un début un peu lent, l'histoire d'Alex s'enchaîne rapidement et ce, jusqu'à la fin. J'ai été littéralement submergé...et même un peu attristée de l'avoir déjà terminé. Ce fut vraiment plaisant de voir comment les personnages ont évolué. On commence avec des adolescents renfermés sur eux-même pour finir avec de jeunes adultes matures et qui gardent la tête haute. Ce qui a contribué à une superbe lecture est l'auteure. Le premier roman de Francesca Zappia est une réussite. Sa plume est agréable et ses mots vont tout en douceur. L'intégralité du roman est bien ciselé autant au niveau des chapitres que des personnages. Je comprends pourquoi John Green a été impressionné. Elle nous a écrit un livre rempli d'émotions, de mystères mais aussi un roman débordant d'humanité et d'espoir.

BREF, un point négatif? Je n'en vois aucun sauf les premières pages que j'ai eu du mal à cerner au début mais je m'y suis plongé rapidement. Je vous conseille de tout cœur ce roman coup de poing. Si vous avez la larme facile comme moi, ne vous surprenez pas à voir flou de temps en temps en le lisant lol C'est une méga découverte et je ne peux qu'être ravie de l'ajouter dans mon répertoire littéraire.

Bonne lecture!

Merci aux Éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce bijou!   •   Page Facebook de la collection R

After T.1: La rencontre / Anna Todd

Titre français: After: La rencontre
Titre original: After
Auteur(e): Anna Todd
Parution: 2015
Nombre de pages: 576

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Dès son entrée à l'université, Tessa fait la connaissance d'Hardin, un étudiant britannique au charme dévastateur. Avec ses cheveux bouclés et ses tatouages, Hardin est aux antipodes de son amoureux actuel. Tessa ne peut nier son attirance pour lui: quand ils s'embrassent, elle chavire, consumée par le désir. Mais plus elle cherche à se rapprocher de lui, plus l'étudiant rebelle la repousse..., pour mieux la rattraper quand elle se résigne à prendre ses distances. Tessa est troublée par l'attitude condescendante d'Hardin, à la limite de la cruauté. Elle a déjà un compagnon parfait, qui ne souhaite que son bonheur. Pourquoi risquerait-elle de le perdre ? Qu'éprouve-t-elle vraiment pour Hardin: une attirance physique puissante, mais passagère, ou un amour sincère et profond ?

Mon avis

Je ne vais pas vous mentir, je n'étais pas du tout emballé de commencer cette série tout en sachant que l'histoire est tiré d'une "fan fiction" sur un membre de One Direction. J'avais peur que ma lecture soit longue et pénible, mais comme on dit, rien de mieux que de lire quelques pages et se faire sa propre idée. Et j'ai bien fait (à l'avenir, je donnerai plus souvent raison à cette petite voix intérieure qui me dit de me lancer quand je serai réticente). Dès les premières pages, je me suis laissé transporter dans cette histoire simple et efficace. Ne vous attendez pas à une histoire très originale, mais l'auteur a su en faire, justement, un livre méga bien écrit & addictif. seulement avec sa plume fort agréable. 

Je crois n'avoir jamais détesté un personnage autant que j'ai haïs Hardin Scott. Du début à la fin. Malgré ses petits moments de gentleman, ça ne passait juste pas pour moi lol Il est méchant, cruel, manipulateur....et j'en passe hein. Je n'ai pas compris pourquoi une fille brillante et ambitieuse comme Tessa pouvait s'amouracher d'un garçon aussi détestable. C'est l'une des raisons pourquoi elle m'a tapé sur les nerfs plus d'une fois. L'avoir en face de moi, j'aurais vraiment aimé la secouer ou la gifler, je sais pas... 

Même si j'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de ces 2 zozios, je me dis que le livre aurait pu être couper de la moitié que ça aurait été parfait. Ce jeu du chat et de la souris m'a arracher plus d'un soupire de lassitude et de gros mots (avec le chéri à côté qui me regarde de travers en me demandant ce qui se passe. Le pauvre.). J'avais très hâte d'arriver à la dernière page....malgré une fin très très frustrante qui donne le goût de lire la suite.

BREF, j'ai été très surprise d'avoir autant apprécié ce livre! Je lirai probablement la suite très bientôt. Pour la joie de tous, la série compte 5 volumes ainsi qu'une "suite" qui s'appellera Before prévue pour 2016. Forcément, je ne conseille pas ce livre à des jeunes pour certaines scènes très explicites, mais aussi un langage cru par moment. Mais jeunes adultes, si vous voulez un livre qui se lit à bon rythme ou un "page turner", allez-y! 

Bonne lecture!

Merci aux Éditions de L'homme pour l'envoi de ce très bon roman!

Séki mon voisin de classe T.1 / Takuma Morishige

Titre fr: Séki mon voisin de classe
Titre VO: Tonari no Seki-kun
Mangaka(s): Takuma Morishige
Parution fr: 2015
Parution VO: 2011
Édition fr: Akata
Nombre de pages: 208
Nombre de tomes: 7 parus au Japon (en cours), 3 parus en France

► Pour l'acheter 

Mon appréciation générale:
Résumé
Rumi est une élève studieuse et sérieuse… Mais elle a un GROS problème ! Son problème, c’est Séki ! C'est qui ? Ben, Séki, son voisin de classe ! Cet énergunème aussi stoïque que génial passe son temps à… tuer le temps ! Parce que les cours, c’est vraiment pas son truc. Alors il préfère bricoler, s’amuser, découper, inventer… faire tout ce qui lui passe par la tête sur son bureau, qui se transforme alors en véritable table d’expérimentations ! Difficile alors, pour la pauvre lycéenne, de rester concentrée, alors que son voisin s’agite dans tous les sens, sans jamais se faire prendre par les professeurs. Le pire dans tout ça, c’est que quand l’imagination de Séki déborde "un peu" trop, c’est toujours sur elle que ça retombe… pour le plus grand plaisir des lecteurs !!

Mon avis

C'est un bon petit manga qui se laisse lire, c'est mignon et comique mais j'y ai trouvé quelques lacunes. Ce qui m'a le plus dérangé en fait, c'est que Rumi et Séki ne se parle JAMAIS! Je m'explique. Nous suivons Rumi qui fait des efforts surhumains pour ne pas se laisser distraire par son voisin Séki, qui lui, il fait tout et n'importe quoi pour s'occuper l'esprit car lui les cours, ça l'ennui à mourir. Il bricole, il joue à des jeux, il crée un service de boîte postal pour les élèves... oui oui, tout est un peu exagéré lol tout ça m'a bien fait rigoler car je crois que moi aussi ça me rendrait dingue de voir le garçon à côté de moi s'amuser et faire toute sorte de choses loufoques pendant la classe. Mais tout le long, Rumi se parle dans sa tête. Tout ce qu'elle dit et ce qui est adressé à Séki bah...rien ne lui ai dit directement donc du coup ils ne se parlent pas de tout le manga. L'histoire reste amusante et le graphisme est d'une beauté mais ça m'a un peu dérangé.

BREF, l'idée du manga en lui-même est super. Il n'y a pas à dire. À chaque pages, les dessins de Takuma sont très beaux et c'est agréable à admirer. Les petits petits détails y sont. Je m'attendais à autre chose. Je pense pas lire les tomes suivants, mais j'ai été contente de découvrir celui-ci. Si vous êtes à la recherche d'un manga humoristique qui fait dans l'excès, je vous le recommande chaleureusement.


Bonne lecture!

  

Merci à Interforum Canada ainsi qu'aux éditions Akata pour la découverte de ce manga!

TOP 5: Les couvertures les plus moches de ma bibliothèque

Bon samedi les gens! :)

Je vous présente aujourd'hui le premier top 5 parmi plusieurs qui s'ajouteront de temps en temps entre 2 chroniques. Bien que j'ai tendance à juger un livre par sa couverture, il m'arrive de me laisser tenter par le résumé derrière ou bien les avis positifs des autres blogueurs. Sûrement que je dois passer à côté de plusieurs bons romans à cause de ça mais bon...l'habit ne fait pas le moine apparemment? :P

note: ne vous m'éprenez pas si votre livre préféré se retrouve dans ce top 5 hein! Ça n'a rien de personnel lol

Voilà les moutons noirs de mes bibliothèques, bêêêêêêh:

Qu'est-ce que je vous disais? C'est la quatrième de couverture qui m'a attiré chez ce livre. Sûrement pas cette couverture toute rose gomme balloune de mauvais goût. Et puis l'effet transparent sur le corps de la fille ce n'est pas vraiment joli joli.

Déjà le fond orange n'est pas ma tasse de thé. La photo fait très année 90 et puis la police d'écrire, gneh...est-ce que je dois mentionner la coiffure immonde de la dame? lol


Encore une fois, le fond ne m'interpelle pas du tout avec sa couleur jaune-vert caca de bébé. Les paires de yeux n'embellissent pas beaucoup non plus...le montage ne donne pas un super résultat.

Mouais, bon...celle-là n'est pas siiiiii pire mais néanmoins, avouons que c'est assez ordinaire comme page couverture. Heureusement que j'aime bien l'auteur, sinon je crois que je serais passé à côté.

Ce n'est pas une couverture qui m'accroche au premier coup d'oeil. Le choix d'image n'est pas très beau et lui donne l'aspect d'un vieux roman. Pas tip top selon moi.

Et que dire de cette couverture blafarde? Tout est de couleur pêche! Les fruits (normal ce sont des pêches me direz-vous lol) mais le fond également! C'est vide, il n'y a rien comme fond, c'est juste....couleur pêche. Meh. ça me donne pas vraiment le goût de le lire. Heureusement que les avis sont plutôt positif.

N'hésitez pas à faire votre propre top 5 avec les pages couvertures que vous appréciez le moins dans votre collection. :) Si vous le faites, laissez-moi en commentaire le lien vers votre blog. je suis curieuse de voir ce que vous aurez choisi! :D

Bon week-end mes louloups!

Le Salon du Livre de Montréal 2015


Bon mercredi à vous chers lecteurs!

Je vous retrouve aujourd'hui avec un petit compte-rendu de ma journée passée au Salon du Livre de Montréal samedi le 21 novembre dernier. J'attendais cet événement avec grande impatience en sachant surtout que l'auteure Kiera Cass allait être présente à ce moment-là (mais j'y reviendrai après).

 
(cliquez pour agrandir)

Que dire à part que j'ai passé une bonne journée? Accompagnée de chéri, j'ai pu voir l'ensemble des kiosques et d'y faire des emplettes. Mon but était de rester jusqu'en fin d'après-midi mais qui dit premier week-end du Salon dit une foule monstre! Je vous jure, À peine 11:00 am qu'il y avait des vagues de gens un peu partout. J'ai me suis sentie rapidement fatiguée et saturée qu'au final, nous sommes parti sur l'heure du dîner. Mis à part ça, j'ai beaucoup apprécié ma journée (nouvelle maman depuis octobre, sortir m'a fait un bien fou!).

J'ai été contente de voir plein de visages d'auteurs heureux d'être présents pour des séances de signatures. Je les voyais prendre du temps pour échanger avec leur fans, prendre des photos et bien sûr, signe leur romans. La majorité étaient tous québécois. Malheureusement, je n'en connaissais pas beaucoup (honte à moi). Le plus connu de tous je crois a été Patrick Sénécal et encore une fois cette année, une fil d'attente interminable était là pour rencontrer le célèbre auteur.

(malgré la foule, j'ai réussi à prendre une belle photo de Patrick Sénécal pendant sa séance de dédicace)


Comme la dernière fois où j'y étais allé, en 2013, le Salon avait fière allure et les maisons d'éditions ont bien mis en valeurs leurs livres. C'est pourquoi je suis sortie avec 8 volumes au total (oops!). Dommage qu'il n'y avait pas les 2 ou 3 livres que j'aurais aimé acheté mais mon choix s'est porté sur d'autres titres pour les replacer sans problème lol Mon butin de la journée ressemble à....ça:


Cette année, nous avons trouvé que les enfants et les jeunes ont été mis de l'avant. Il y avait plusieurs activités pour eux, des mascottes, beaucoup d'étalages de livres d'enfants qui sautent aux yeux. C'était juste super! Ça permet (enfin je l'espère) de redonner goûts aux plus jeunes de lire. Ce n'est pas une surprise pour personne de savoir que la lecture est en déclin chez nos tout petits mais en souhaitant que ces petites attentions auront fait un petit déclic.

(Hihi, les petits comme les grands pouvaient s'amuser à chercher Charlie et courir la chance de gagner un prix)

Je vous laisse regarder d'autres photos pris sur le vif cette journée-là:




_____________________________________________________________________________

Maintenant, la partie qui a réellement fait ma journée est la rencontre privée avec nulle autre que Kiera Cass!


C'est avec grande gentillesse que les éditions Robert Laffont (Collection R) ont invités ses blogueurs afin de pouvoir rencontrer en tête-à-tête la belle Kiera Cass (La sélection...pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas...ce qui est peu probable huh!). Avec l'aide d'Émilie (relation de presse), nous avons pu lui poser quelques questions sur elle ou sur son métier.


J'ai trouvé Kiera très terre à terre, très proche de ses fans et aussi très sincère. Elle est vraiment mais vraiment gentille (et mignonne hein!) mais surtout attachante. Elle est un peu la "girl next door". Nous n'aurions pas eu de mal à être de bonnes amies lol Kiera se mettait à l'aise devant nous et répondait à nos questions avec plaisir. Je me sens super choyée d'avoir pu assister à ce grand moment dans ma vie de blogueuse. Ce 1 heure me restera en mémoire bien longtemps. Dommage que mon anglais n'est pas encore au point, j'aurais adoré pouvoir mieux discuté avec elle et partager sur divers sujets.

Une fois les questions posées, Kiera s'est adonné à une séance de dédicace rien que pour nous (selfies inclus, yo!). La grande admiratrice que je suis avait apporté le premier tome de La sélection pour avoir un autographe. Le petit plus bien sympa est qu'elle avait apporté avec elle ses propres marques-pages en plus de ceux que l'éditeur fournissait. Sur ce coup, j'ai bien pensé à vous! Maiiiiiiiis je reviendrai sur le sujet quand le moment sera venu. Tout ce que je peux vous dire c'est que vous allez être contents. N'hésitez pas à revenir de temps en temps sur le blog pour vous tenir informé ou "likez" la page Facebook. J'y mets entièrement ce qui est en rapport avec les concours et tout et tout.


Ce petit tête-à-tête avec l'auteurs m'a aussi permis de rencontrer quelques blogueuses québécoises. Ce fut assez bref, mais c'était déjà ça. Mettre un visage sur un nom de blog, c'est vraiment cool et plus intéressant. :)

 (Pour clôturer ce beau moment, j'ai demandé à Kiera si elle accepterait de faire un selfie avec moi hihi. )

 Et pour finir cet article en beauté, voici une photo que je vais garder en souvenir pendant bien longtemps. J'aimerais remercier infiniment les éditions Robert Laffont ainsi qu'Émilie. Elle a été d'une grande aide pour poser nos questions & nous traduire en français les réponses de Kiera. Cette rencontre a été vraiment géniale et c'est sans hésitation que je me relèverais aux petites heures du matin et filer à Montréal pour revivre un autre moment magique de ce genre.

(une bande de filles bien heureuses!)

Si vous avez des questions, n'hésitez pas!
C'est avec plaisir que j'y répondrai. :D

À bientôt!