Calendar girl: Mars / Audrey Carlan

Titre original: Calendar girl: March
Auteur(e): Audrey Carlan
Parution: 2017
Nationalité: Américaine
Éditions: Hugo Roman
Nombre de pages: 155


"Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa sœur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien."


(certaines parties de la chronique pourraient être perçues comme étant des spoilers. faites gaffe!)

Alors là, si je m'attendais à ça! Ce tome a été une surprise pour moi. Cette série ne cessera jamais de m'épater. Je l'aime, je l'adore, je la chéris! Et si je vous disais que j'ai failli verser une larme, vous allez rire de moi?

Comme avec les 2 tomes précédents, j'ai dévoré celui-ci en une soirée. Le client de Mia, Anthony, est très différent de Wes et Alec sur pas mal tous les points. Ça m'a vraiment plu! Nous sommes plus dans une lecture romantique qu'érotique. Alors que la jolie Mia fait tout pour jouer son rôle le mieux possible, le bref retour de Wes m'a laissé sans voix. J'étais tellement contente de le voir arriver! J'en ai eu les larmes aux yeux, carrément. Jusqu'à maintenant, Wes est mon personnage masculin chouchou et sa liaison avec Mia est un pure délice. Ces 2 là DOIVENT terminer ensemble. C'est impératif. J'espère ne pas trop être déçue à la fin du dernier volume...

Mis à part l'histoire avec son nouveau patron du mois, nous avons le plaisir de découvrir enfin le mafieux qui s'en ai prit à la belle et sa famille. C'est un personnage assez égocentrique et détestable mais je souhaite le revoir. Pour qu'elle travaille pour lui pendant 1 mois? Ouille! J'appréhende, j'appréhende... Ça met un peu de piquant entre les passages chauds bouillants. Ça change. Ce qui change aussi c'est de retrouver Mia dans son environnement habituel. Ça m'a arracher un sourire. Cette héroïne est fantastique. Elle a de l'humour, elle est terre à terre, bref. Elle est no.1 dans ma liste de personnage féminins préférés. 

Je n'ose pas trop vous parler de l'histoire d'Anthony et de son entourage de peur de trop vous en dire. Mon but n'étant pas de vous raconter l'intégralité du roman. Mais ce que je peux vous dire c'est que sa situation vous touchera et vous en redemanderai, promis!

BREF, je n'en peux plus. Je veux le tome 4! Cette saga est LA découverte de 2017. Je suis une fan finie, ah! Je ne crois pas aimer une série autant que celle-là. C'est mon petit feuilleton mensuel très très attendu. Si vous étiez un peu tanné du côté sexy de la série, vous serez servi mesdames car dans celui-ci il y a quand même plus de romantisme que de sexe. J'ai extrêmement hâte de rencontrer la recrue des Red Sox. Avril, arrive vite s'il-te-plait!


J'aimerais remercier Hugo New Romance Québec pour l'envoi de ce livre!

La mort d'une princesse / India Desjardins

Auteur(e): India Desjardins
Parution: 2017
Nationalité: Québécoise
Éditions: De l'Homme
Collection: ---
Nombre de pages: 296

"À 31 ans, après une rupture amoureuse, Sarah réalise rapidement que le scénario typique de comédie romantique ne sera pas pour elle. Sept ans plus tard, au top de sa carrière et toujours célibataire, Sarah se complaît dans son tourbillon professionnel réconfortant, gorgé d'ambition, de succès et de masques sociaux. Quand on voit les relations de couple avec lucidité, est-il possible de s'ouvrir de nouveau à l'amour?
La mort d'une princesse, c'est ce moment où les illusions tombent. On doit alors faire face à la réalité et trouver sa propre façon de vivre sa vie."


Je suis super contente d'être de retour aujourd'hui pour pouvoir vous parler d'un roman que j'ai beaucoup apprécié. India Desjardins, moi, je l'ai connu étant toute jeune dans les revues pour adolescentes avec son héroïne Marie-Cool. Ça me donne un coup de vieux en titi...il semblerait que les années passent et les temps changent. Le nouveau livre de India est mature, riche...Au lieu de faire connaissance avec une jeune ado délurée aux problèmes assez farfelus, j'y ai découvert une femme au cœur brisé, un brin pessimiste, un poil cynique. 

L'histoire de Sarah (et non Sarâh) est loin d'être un conte de fée. Pourtant, en débutant ma lecture, j'y ai cru pendant un bref moment. On débute le roman avec une Sarah quelques années plutôt pour ensuite la découvrir presque 10 ans après. À l'aube de la quarantaine, Sarah a fait une croix sur l'amour, sur la famille et met toute son énergie dans son entreprise. Alors qu'elle croyait que tout était sous contrôle avec l'homme qu'elle considérait comme être "LE bon", la jeune femme va vite frapper un mur et remettre sa vie en question. J'y ai lu un roman criant de vérité. Je vois ce genre de situation partout autour de moi. Je n'irais pas jusqu'à dire que le célibat est un fléau car beaucoup le vive par choix et s'en porte très bien. Mais ici, j'ai eu beaucoup de compassion et de tristesse pour cette femme qui voulait, comme la plupart d'entre nous, se marier et fonder une famille et au final, rien ne se passe comme prévu.

Je m'attendant à lire un chick lit humoristique avec des personnages foufous et des situations assez douteuses. Au lieu de ça, j'ai eu droit à un roman qui fait beaucoup réfléchir sur la vie, l'amour, l'amitié...et ça ne m'a pas déplu, bien au contraire. Par bout, j'ai ris de la forte personnalité de Sarah qui..comment dire...est assez cocasse mais j'ai aussi été émue. Les personnages de ce livre sont très humanisés. On ressent leur émotions. On les vit avec eux.

BREF, j'ai adoré ce roman. Ce n'était pas ce que j'attendais au départ mais je n'ai pas été importuné pour autant. India Desjardins maîtrise son art de l'écriture avec un doigté de pro. J'ai trouvé l'ambiance un peu mélancolique et lourde par moment mais c'est ce qui fait que la différence avec la fiction et la réalité n'est pas si loin. J'y ai trouvé une bonne ressemblance avec la société d'aujourd'hui. Ah...et pis si vous trouvez ma chronique assez vague, c'est tout à fait normal! J'ai eu du mal à vous rédiger quelque chose sans dévoiler de "spoilers". Le but n'étant pas de tout révéler du roman mais plutôt de vous offrir mon avis le mieux possible...ouais..le mieux possible.

Merci aux Éditions de L'homme pour l'envoi de ce très bon roman!